Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 19:26

Lu dans "Le journal du Net " du 10 octobre 2012

 

La société de services se voit confier le contrat de support de 260 logiciels Open Source utilisés par le ministère de l'Économie et des Finances. Un marché d'une durée de 4 ans, et qui s'élève, au minimum, à 15 millions d'euros.

"C'était un pari fou, mais pourtant, nous l'avons gagné !", s'enthousiasme Alexandre Zapolsky, P-DG de Linagora. C'est en effet sa société, spécialisée dans l'Open Source, qui vient de remporter un juteux contrat avec le ministère de l'Economie et des Finances. D'une durée de 4 ans, son montant s'élève, au minimum, à 15 millions d'euros, et pourrait atteindre, voire dépasser, les 20 millions d'euros, en fonction des besoins du ministère sur la période. Il s'agit ni plus ni moins que du plus gros marché Open Source de l'Etat français.

Qualifié de "Support à l'usage logiciels libres", il concerne 116 000 agents et couvre plus de 260 logiciels définis (le périmètre reste toutefois évolutif) : Drupal, Open LDAP, LemonLDAP, Debian, Ubuntu, CentOS, OBM, Tomcat, PostgreSQL, Apache, Nagios, Cacti, LibreOffice, PHP, Firefox, Thunderbird...

Linagora rafle ce marché à des SSII d'envergure, qui avaient également été alléchées par l'appel d'offres, comme Capgemini ou Atos. Cette dernière avait d'ailleurs remporté le précédent contrat, également sur 4 ans, dont le montant avait au final dépassé les 19 millions d'euros. Le contrat précédent avait été signé par Capgemini. Bull et Linagora étaient alors en co-traitance. Aujourd'hui, c'est Bull qui devient le sous-traitant de Linagora.

"C'est aussi pour cela que c'était un pari finalement assez risqué, car c'est nous qui sommes au-dessus de Bull, et pas l'inverse. Mais nous présentions la meilleure offre, avec notamment quelque 200 CV détaillant très précisément les compétences Open Source. Cette victoire montre aussi que ces marchés ne sont pas inaccessibles aux TPE/PME", a commenté Alexandre Zapolsky. D'ailleurs, en plus de Bull, 25 TPE/PME, toutes spécialisées dans l'Open Source, épauleront également Linagora dans sa mission. Parmi elles : OpenSearchServer, Alixen, Acquia, Camp to Camp, Core Tech, Nexedi ou encore Xwiki.

Scénarios de consommation et montant flexible

Concrètement, Linagora, aidé de ces TPE/PME, assurera notamment les rôles d'un éditeur, se chargeant d'assurer la qualité, les paramétrages, le débogage, le versionning et l'évolution des solutions Open Source. Une expertise qui repose sur l'offre OSSA (Open Source Software Assurance) de Linagora. De son côté, Bull interviendra sur site, pour une partie importante, mais pas majoritaire, des prestations à unité d'œuvre.

C'est plus précisément la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP), qui vient de confier à Linagora et ses sous-traitants le "Support à l'usage logiciels libres" du ministère de l'Économie et des Finances. Des scénarios de consommation des solutions Open Source ont été prévus dans le contrat, mais si le rythme est plus soutenu que prévu, le montant total du contrat pourra dépasser les 15 millions d'euros. Pour Linagora, cette manne assure au minimum la stabilité de son chiffre d'affaires pour l'exercice en cours : tous les contrats supplémentaires seront donc synonymes de croissance.

Or, le marché de l'Open Source devrait bientôt pouvoir sensiblement bénéficier de la récente circulaire du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, très favorable au développement de l'Open Source dans l'administration.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Réseau
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 19:23

Déclaration commune CFDT, CGT, Solidaires, CFTC/UNSA

Decl_FD_GT_CNAS_19_oct_12.pdf

 

Missions des délégués départementaux de l’action sociale

Madame la présidente,

Le projet de loi de finances présenté mardi dernier lors du CTM annonce 10 milliard d’euros d’économie imposées aux dépenses ainsi que 2 353 suppressions de poste dans les ministères de Bercy. Ce projet, comme vous avez pu l’entendre lors de notre déclaration liminaire unitaire au CTM ne répond absolument pas aux exigences sociales des agents.

Pour les Fédérations CFDT, CGT, Solidaires, CFTC/UNSA cette situation de crise impose une action sociale renforcée.

Des déclarations des Ministres, nous avons pris acte du maintien global des crédits dédiés à l’action sociale, l’hygiène, la sécurité et la santé au travail et à la protection sociale complémentaire, également la réaffirmation du maintien d’un réseau départemental d’action sociale, nous ne manquerons de vous le rappeler.

Depuis plus d’un an les personnels avec les organisations syndicales se sont mobilisés et vous ont fait part de leurs inquiétudes et exigences quant à l’avenir du réseau de l’action sociale.

Nos revendications n’ont pas changé, et ce n’est pas la soi-disant réorganisation liée à Chorus qui nous fera changer de position, pour les Fédérations CFDT, CGT, Solidaires, CFTC/UNSA nous tenons à :

- maintenir le lien de proximité entre les délégations départementales et les agents en garantissant toutes ses prérogatives par une autonomie décisionnelle,
- affirmer et garantir la mise en œuvre d’une Action Sociale de qualité,
- assurer le circuit des aides pécuniaires au niveau départemental,
- défendre les emplois dans le réseau de l’action sociale et en permettre l’accessibilité à tous les agents,
- ne pas hiérarchiser l’action sociale en mettant les délégués sous une tutelle comptable ou administrative,
- rétablir la gestion comptable Chorus dans le réseau DGFIP.

Si nos débats se limitent à la richesse des documents de travail fournis, cela augure mal du dialogue social que vous prônez.

Nous vous écoutons et attendons vos propositions issues de votre travail estival, comme vous vous y étiez engagés lors du CNAS du 5 juillet.

Paris le 19 octobre 2012

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CDAS - CNAS
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 19:21

Pour imposer le changement à la DGFiP !

decla_unitaire_27_nov.pdf

 

A l’issue de la conférence de presse du 11 octobre, les organisations syndicales de la DGFiP se sont à nouveau rencontrées pour décider des actions à mener en réponse aux annonces de suppressions d’emplois, de réduction des frais de fonctionnement des services et à la remise en cause du plan de qualification ministériel.

Malgré une opération de charme sans précédent du Directeur Général, à l’occasion de ses visites dans les directions locales, elles ne constatent aucun changement de fond avec les logiques régressives antérieures mises en œuvre dans le cadre de la RGPP.

Au nom des mêmes obsessions budgétaires erronées, le projet de loi de finances 2013 prévoit 2023 nouvelles suppressions d’emplois pour notre administration. A cela s’ajoute, la poursuite de la baisse des crédits de fonctionnement et cela alors même qu’aujourd’hui plusieurs directions locales sont d’ores et déjà en état de cessation de paiement.

Sur les rémunérations, les carrières, la reconnaissance des qualifications et les conditions de travail, ce gouvernement ne manifeste aucune volonté véritable d’ouvrir des négociations.

En refusant de dresser un réel bilan contradictoire de la fusion, portant une appréciation positive sur l’action précédemment menée à la DGFIP, il s’agit bien de poursuivre de facto la RGPP soit disant abandonnée.

Malgré un attachement proclamé au dialogue social, les mêmes pratiques factices perdurent vis à vis des organisations syndicales, illustration supplémentaire du mépris des personnels qu’elles représentent.

Bien que démenties par la Direction Générale, les rumeurs médiatiques sur un possible plan de fermeture de 80 trésoreries augurent du pire pour l’avenir du maillage territorial du réseau

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Actualités...
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 19:18

les capl listes d'aptitude de C en B et de B en A prévues le mardi 13 novembre 2012
seraient reportées au lundi 12 novembre 2012 pour les B en A et le vendredi 16 novembre 2012 pour les C en B.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Locales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:08

Le 16 octobre, un comité technique ministériel se tenait en présence de Pierre Moscovici, Nicole Bricq, Jérôme Cahuzac et Benoit Hamon. Malgré l’expression unitaire des fédérations syndicales, les ministres se sont refusés à remettre en cause les suppressions d’emplois et de moyens prévus au projet de loi de finances pour 2013.

Déclaration liminaire des fédérations syndicales

 

Le traditionnel CTM d’automne où sont annoncées les grandes lignes budgétaires de l’année suivante était dépourvu de suspens. Les chiffres des suppressions d’emplois avaient été rendus publics quelque temps auparavant.

Les fédérations CFDT, CGT, Solidaires, FO et CFTC-UNSA avaient rassemblé leurs analyses et revendications dans une déclaration liminaire unitaire. (cf. document)

Les ministres y ont répondu à tour de rôle mais sans apporter d’éléments véritablement nouveaux. Se réfugiant derrière un contexte économique et budgétaire difficile, ils ont assumé la série de mauvaise nouvelles que représente le budget pour les missions de service public, ses moyens et en conséquence les conditions de travail des agents.

Retenons quelques éléments d’actualité :

  • Enquêteurs INSEE. La circulaire fixant les nouvelles conditions d’emploi sera signée prochainement. Les nouveaux contrats auront une date d’effet au 1er janvier 2013 même s’ils sont signés ultérieurement.
  • Pouvoir d’achat, carrières. Une priorité sera accordée à la réduction des inégalités, c’est-à-dire aux agents C et B.
  • Promotions. Une discussion aura lieu avec les fédérations en fin d’année sur les promotions inter et intra catégorielles
  • Maillage territorial. Il n’y a, selon les ministres, ni religion de maintien des implantations ni religion de fermeture des petites implantations mais un examen au cas par cas.
Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Comités Techniques
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:05

catégorie CAujourd’hui, 17 octobre, les élus nationaux C de la CFDT, CGT et Solidaires ont été reçus par le chef de bureau de gestion B et C.


RdV_DG_700_C.pdf


 

L’objet de cette entrevue, à la demande des dites organisations syndicales, était d’obtenir des réponses sur :

  • les raisons des 700 vacances d’emplois de catégorie C filière fiscale non pourvues par la direction générale ;
  • les solutions que celle-ci s’engage à prendre pour combler ces 700 vacances.

Selon le chef de bureau, le fait que les listes complémentaires du concours C n’ont pas été appelées a fortement aggravé ce sous-effectif sur la catégorie C. C’est exactement l’analyse de la CFDT , comme indiqué dans notre dépêche de lundi dernier.

Sur les solutions envisagées, il nous a indiqué que cette question n’était, hélas, pas de son ressort, que les arbitrages avaient été rendus bien au dessus de lui. Et, le recrutement de 600 agents prévus pour le concours commun 2013 ne sera pas suffisant pour compenser les vacances.

Il n’y a donc rien à attendre lors de la CAPN. La DG s’attachera à ne pas trop créer de distorsions entre les sous-effectifs, sans plus de précisions.

Pour la CFDT, la situation de la catégorie C est dramatique.

Il faut savoir que la crise associée aux conséquences du gel du barème ainsi qu’à la suppression de la demi-part pour les femmes élevant seule des enfants ont entraîné un afflux à nos guichets qui a déstabilisé l’organisation de nos services.

Or, il faut savoir également que cette catégorie est celle qui contribue le plus aux missions d’accueil physique et téléphonique.

Notons également que les départs en retraite seront conséquents sur 2013, que les promotions internes vers la catégorie B viendront encore accroître ce déficit et qu’enfin, contrairement aux autres catégories B ou A, aucune promotion ne viendra soulager la catégorie C (liste d’aptitude, examen professionnel, concours).

Ainsi, cette question cruciale, pour la CFDT, est désormais du ressort de notre nouveau directeur général. Celui-ci doit enfin accorder ses actes avec ses paroles prononcées lors de ses déplacements dans les départements, ainsi que celles des Ministres qui ont indiqué vouloir privilégier la catégorie C.

Aussi, le directeur général doit immédiatement défendre le dossier des C en obtenant des Ministres qu’ils acceptent d’appeler très rapidement la totalité de la liste complémentaire du concours commun C refusée cet été ET recruter bien plus massivement en 2013 que les 600 annoncés.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:01

catégorie CLa direction générale est dans l’incapacité de recruter le nombre d’agents C budgétairement prévus. Les élus nationaux de la catégorie ont exigé un entretien avec le responsable du bureau de gestion de cette catégorie pour obtenir des explications et des solutions.

Il_manque_700_C.pdf


 

En refusant d’appeler les lauréats de la liste complémentaire des concours malgré les alertes multiples notamment de la CFDT durant tout l’été, le nouveau directeur général place les services dans une situation que la CFDT juge dramatique.

Mais en outre, et contrairement aux promesses des Ministres d’épargner les catégories B et C, ceux-ci font les frais de la politique de rigueur.

Qui va faire le travail de ces agents ? Le directeur Général qui fait du « tourisme industriel » pour soigner son image personnelle ? Non, bien sûr.

Que cherche la direction générale ?

La CFDT posera ces questions le 17 octobre au chef de bureau gestionnaire de la catégorie C

carte_Tx_couverture_C500.png

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:59

catégorie BTout d’abord, les élus CFDT redemandent l’envoi dématérialisé des documents préparatoires aux CAPN. Le principe en est acquis en groupe de travail national. La mise en place devient urgente.

La CFDT demande à nouveau le respect de la promesse de la direction générale consistant à remplacer réellement les absences des élus nationaux. Sur le terrain, les élus, et surtout leurs collègues, rencontrent des difficultés du fait de leur non remplacement. A l’heure actuelle où les conditions de travail sont déjà très difficiles dans les services, l’absentéisme non remplacé augmente le mal être des agents.

Les 2023 suppressions d’emplois annoncés pour 2013 ne feront qu’empirer la situation. Il est temps de se rendre compte que les agents dans les services sont à saturation, ne sont plus en capacité d’accomplir correctement leurs missions. La diminution des crédits de fonctionnement de l’ordre de 7% n’augure pas d’une quelconque amélioration. Les agents souffrent et n’obtiennent pas une reconnaissance professionnelle. La diminution des tableaux d’avancement dès 2012 en est le dernier exemple.

Suite au blocage des salaires depuis juillet 2010, la seule solution pour gagner un peu d’avancement et de pouvoir d’achat devient le recours en notation afin d’obtenir une réduction pour le changement d’échelon.Seulement 50% des agents ont droit à une bonification avec une répartition entre les +0.06 et les +0.02.

Devant le nombre de réclamations et d’agents mécontents du système, l’administration a instauré un système « la rotation positive » c’est-à-dire : chacun son tour !

Quelle récompense ! Quelle reconnaissance de la qualité du travail fourni par les agents !

La CFDT dénonce le principe de quota, qui n’est que budgétaire et qui accentue l’injustice et la subjectivité de la notation.

Les élus CFDT constatent à travers les nombreuses réclamations :

  • que la mobilité n’est pas récompensée,
  • que l’absentéisme syndical est indirectement un frein à la bonification de la note,
  • que le système ayant ses limites oblige les notateurs à accorder des bonifications aux agents postulant à une liste d’aptitude.

Les élus CFDT constatent également :

  • que la réunion de synthèse sur l’entretien professionnel prévue en septembre 2012 n’a pas eu lieu ;
  • que l’instruction définitive qui devra mettre en place le nouveau système à compter de l’année 2013 n’a pas été communiquée aux Organisations Syndicales,
  • que la formation des évaluateurs n’est pas prévue à ce jour
  • que les agents ne sont pas informés du changement des règles d’évaluation.

Le décret de la fonction publique permet à 90% des agents de bénéficier chaque année d’un mois de réduction, qu’en sera-t-il dans nos services ?

La CFDT refuse toute évaluation notation mais souhaite l’instauration d’un entretien professionnel déconnecté de l’avancement de carrière, pendant lequel on aborde le bilan de l’année écoulée, les perspectives de l’année à venir, la formation professionnelle, un bilan de compétence régulier, les moyens d’améliorer les missions, les conditions de travail, la reconnaissance objective des aptitudes professionnelles etc… ; mais sans la pollution de l’avancement de carrière.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:54

Déclaration liminaire de la CFDT à la CAPL consacrée aux travaux préparatoires à l'établissement du tableau d'avancement à l'échelon spécial du grade d'AAPFIP de 1ère classe (année 2013)

 

Depuis la mise en place des Accords Jacob que la CFDT a signés en 2005, nous réclamons la mise en œuvre de l’accès automatique au 8ème échelon pour la filière administrative.

Les critères pour passer du 7ème au 8ème l’échelon d’AAPFIP de 1ère classe sont différents de ceux qui permettent de passer à l’échelon supérieur pour tous les autres échelons, de tous les autres grades, de tous les autres corps !

Pour passer du 7ème au 8ème l’échelon d’AAPFIP de 1ère classe, on met une barrière comme celle qui restreint l’accès aux grades supérieurs.

Cela n’existe que pour la catégorie C, encore une fois lésée par rapport aux deux autres catégories.

Et comme si le contingentement ne suffisait pas, la DG peut utiliser la notation-sanction pour encore écarter des collègues.

Parce que le passage à l’échelon supérieur est automatique dans la catégorie A et la catégorie B, il doit l’être aussi pour tous les C.

 C’est donc injuste et inacceptable au regard du traitement différencié ainsi maintenu entre les corps. Ce 8ème échelon, aussi appelé échelon exceptionnel, est accessible sans contingentement aux personnels du corps technique C.

Ainsi, cette restriction d’accès à un échelon, pénalise le corps des C administratifs, alors qu’il est composé en majorité de femmes à la différence de celui des techniques. C’est une preuve que l’égalité homme-femme n’est toujours pas acquise au sein de la Fonction publique de l’Etat et donc de la DGFiP.

C'est pourquoi et sans remettre en cause la qualité des agents proposés, la CFDT s'abstiendra lors du vote, pour marquer clairement son désaccord vis-à-vis des méthodes d'établissement de ces tabeaux d'avancement, en raison du faible volume de promotion accordé.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Locales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 21:44

Liste des agents soumis à l'avis de la CApl par orde alphabétique :

 

  • BLAIZE Danièle ABIVEN
  • DOYER Denise PAILLER
  • GUENA Marie-Louise SIMON
  • LE GOFF Philippe
  • LE GUELLEC Renée
  • LE GUYAFER Germaine CLERAN
  • LE TIEC Jocelyne
  • MILLER Anne
  • NEHLIG Christine
  • PASTEZEUR Nicole SCOUARNEC
  • RAMILLON Sylvie CUEFF
  • SALAUN Louisette
Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Locales
commenter cet article

Au sommaire du blog

1 Actualités 1 CAP Locales 1 CAP Nationales 1 Pratiques
1 Ailleurs en France 1 CHS 1 Document Unique 1 Vu dans la presse
1 Ailleurs dans le monde 1 CDAS 1 Infos Sociales 1 Vu dans les Jo
1 Calendrier 1 Carrières 1 Informations légales 1 Vidéos
1-Retour-Accueil.png CTP    

Rechercher

Plus, plus et encore plus !

Plus Elus CFDT en CAPC

Plus Décret CHS

Plus Guide Acmo

Plus Simulateur pensions

Plus Droits et démarches

Plus Les responsables CFDT

Plus Mentions légales

Archives

Nos vidéos CFDT

Les vidéos de la CFDT à regarder de
chez vous, une fois libre des contraintes
de l'intranet DGFIP

Nos liens sur le web...

Lien CFDT Confédération (2)

Lien CFDT Fédération Fiannces(2)-copie-1

Lien CFDT Fiannce Publiquess(2)

Lien CFDT Fonctionnaires 2

Lien CFDT Cadres

Vive l'impot

button.png