Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 11:17

La direction générale a prévenu les organisations syndicales "qu’il ne lui apparaît pas possible de pouvoir garantir une publication du projet dans le courant de la semaine...dans l’attente d’arbitrages complémentaires...Dès finalisation de ces travaux, un nouveau calendrier de consultation et de CAP sera proposé aux CAPistes."

La sortie du projet de liste d’aptitude d’inspecteurs des Finances publiques, sur Ulysse prévue le lundi 18 février 2013 est reportée à la semaine prochaine.

La CFDT Finances publiques perçoit cette modification de calendrier comme un mauvais augure.

En effet, pour le gouvernement la DGFiP n’étant pas prioritaire, les plans de qualification risquent être revus drastiquement à la baisse.

C’est encore une bonne raison pour que les agents signent massivement "le manifeste de l’agent des Finances publiques" publié sur ce site : lien vers le manifeste

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:56

CFP de Concarneau :
L’opération consiste en un transfert du service compte tenu de l’impossibilité d’un
réaménagement des locaux actuels, notamment au regard de l’accessibilité des handicapés.
L’aménagement dans ces nouveaux locaux est prévu en mars prochain.


CFP de Brest cité administrative :
Il s’agit de l’installation au rez de chaussée de la cité administrative de Brest du CPS
fixe de Montpellier. Cette installation entraîne des travaux de démolition de cloisons, de
réfection des faux plafonds, des sols et des peintures ainsi que de travaux de câblages
électriques, informatiques et téléphoniques. Les travaux débuteront à la mi mars.


DLU Quimper Couchouren :
Les travaux actuellement en cours ont pour but de permettre l’installation sur le site, de
le Directrice départementale, du pôle pilotage et ressources du service 2MR, de la mission
d’audit. ainsi que la réinstallation du service des domaines. (C.F plans joints).


CFP Quimper Ty Nay :
La perspective de l’installation du PCE dans les locaux du CFP Quimper a nécessité
quelques travaux de réaménagement du PRS entraînant, notamment une modification du
cloisonnement et une réfection partielle des câblages ainsi qu’un repositionnement de
luminaires.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans C.H.S.C.T.
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:43

 

http://www.cfdt-finances.fr/local/cache-vignettes/L83xH96/arton3880-fd761.jpgCoup de massue en séance après l’annonce, par le sous directeur des politiques sociales, de la suppression de 12 emplois d’ADD en 2013.

Après la transformation d’équivalent . . .

Le chaudron gronde

Ce groupe de travail s’est réuni dans le cadre du Conseil National d’Action Sociale. Le sujet du jour ciblait la restructuration des délégations départementales d’action sociale. Les travaux de ce GT seront soumis au CNAS du 16 avril prochain.

La CFDT Finances a rendu compte dans les différentes dépêches du site fédéral de ses revendications mais également ses craintes par rapport à cette réforme qui ne dit pas son nom.

Doctrine d’emploi et missions du correspondant régional Chorus (CRC)

La CFDT Finances a largement développé ces 2 sujets précédemment et nous avons rappelé au sous directeur des politiques sociales notre opposition à tout lien hiérarchique qui pourrait s’instaurer vis-à-vis du délégué départemental de l’action sociale.

La CFDT Finances a exigé que le CRC ne dispose pas d’une "vision" sur le planning des délégations de la région de son champ géographique via l’outil E-Temptation déployé dans le réseau depuis le 1er janvier 2013.

Autre inquiétude de la CFDT Finances, le rôle du CRC par rapport à la répartition des crédits dans l’UO (unité opérationnelle) régionale soit pour l’abonder soit pour le redéployer s’il devait y avoir des crédits non affecté en fin d’année.

La CFDT Finances demande également que la fonction d’assistant de CRC soit cadrée par une lettre de mission si l’agent affecté à cette tâche l’est à 100 % (et dépendra donc hiérarchiquement du CRC).

Le sous directeur assure qu’il n’y aura aucun lien hiérarchique du CRC vers le délégué et le rappellera aux CRC lors du prochain séminaire les concernant.

Dans le cadre de la "continuité de service" le sous directeur estime que le CRC doit avoir une vision sur le planning de congés des délégations et maintien le dispositif.

Concernant la "continuité de service", une fiche de procédure standard est en cours d’écriture à la 3ème sous direction est sera présentée au CNAS du 16 avril prochain.

Concernant les crédits, l’administration précise que le CRC n’aura qu’un rôle comptable sur les crédits sur l’UO régional.

Enfin, il précise qu’un cadre sera défini concernant l’assistant de CRC.

Doctrine d’emploi et missions du délégué

La CFDT Finances a obtenu que les délégués en poste de catégorie A puissent renouveler leur mandats s’ils le souhaitent.

Nous avons également demandé des garanties quant à la pérennité de la fonction de délégué car l’engagement pris par le sous directeur en novembre sur le sujet n’est toujours pas transcrit dans le document remis aux organisations syndicales.

Le sous directeur assure que le nécessaire sera fait pour le prochain CNAS.

Assistant de délégation départementale (ADD)

Coup de massue en séance après l’annonce, par le sous directeur des politiques sociales, de la suppression de 12 emplois d’ADD en 2013.

Les délégations concernées :
Allier (03), Alpes de Hautes Provence (04), Alpes Maritimes (06), Indre (36), Indre et Loire (37), Lot et Garonne (47), Maine et Loire (49), Nièvre (58), Vosges (88), Yonne (89), Essonne (91), Val de Marne (94).

Après la transformation d’équivalent temps plein (ETP) d’ADD en postes de CRC, la création de poste d’adjoint de CRC dédiés et les suppressions d’emploi, que restera-t-il dans les délégations, qui gérera l’action sociale départementale demain ?

A notre demande concernant les critères retenus pour la suppression de postes d’ADD, le sous directeur précise que plusieurs critères croisés (fin de mandat, ancienneté de l’ADD, charge de travail de la délégation) déterminent la suppression d’un emploi implanté.

Les ADD concernés par la suppression de leur poste devront réintégrer leur direction d’origine au courant de l’année 2013.

La CFDT Finances a insisté auprès de la sous direction des politiques sociales afin que ces agents soient accompagnés durent la fin de leur mandat d’assistant de délégation départemental et jusqu’à leur réintégration dans les services.

C’est l’hécatombe pour ces personnels puisque leur nombre passera de 205 ADD en avril 2012 à 176 fin 2013.

Le nombre de délégations départementales qui se retrouve, de fait, avec un seul délégué (en tout et pour tout dans sa délégation) passera de 18 (aujourd’hui) à 27 en fin d’année 2013.

Dramatique pour l’avenir d’une action sociale départementale, de proximité.

Dans le cadre de l’article 57 du décret 2011-774 portant sur les CHSCT qui précise que ce dernier doit être consulté lors de tous projets d’aménagements importants modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail, nous avons demandé que le CHSCT de Centrale donne un avis sur cette réorganisation du réseau de l’action sociale des ministères financiers.

La régionalisation de l’action sociale combattue par les Fédérations depuis 2010 revient au galop et les annonces de restrictions budgétaires et de suppressions d’emploi dans les années à venir nécessitent une mobilisation d’ampleur pour conserver une politique sociale de proximité c’est à dire au plus près des agents.

Les Fédérations CFDT, CGT, Solidaires, FO, CFTC/UNSA se retrouveront prochainement dans l’action pour contrer une réforme qui met à mal le maintien des délégations de l’action sociale au niveau départemental.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CDAS - CNAS
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:32

Le mardi 5 février 2013, l’ensemble des organisations syndicales de la DGFiP a été reçu à leur demande par le ministre du Budget Jérome Cahuzac.


http://www.sudouest.fr/images/2012/12/05/jerome-cahuzac-c-est-donc-devant-la-justice-que-je_990879_460x306.jpgDans ses propos introductifs, le ministre a rappelé qu’aux yeux du gouvernement la DGFiP était une administration essentielle dans le fonctionnement de l’Etat. Il a aussi rappelé la contrainte budgétaire décidée par le gouvernement et assumée par le Ministre. L’ensemble des organisations syndicales est intervenu pour dénoncer le manque de moyens amplifié par les suppressions d’emplois et la réduction budgétaire à la DGFiP. Elles ont rappelé les revendications portées unitairement.

S’il a réaffirmé sa volonté d’améliorer les conditions de vie au travail, de diminuer la pression statistique, de changer le mode de management ; le ministre a aussi précisé que plusieurs sujets de discussions n’étaient pas de sa compétence, mais qu’ils relevaient de débats avec la ministre de la Fonction Publique : il a ainsi renvoyé le jour de carence et le 8ème échelon vers ce niveau.

Concernant la reconnaissance des qualifications des agents de la DGFiP, il n’a pas souhaité rentrer dans le débat pour le renvoyer à de futures discussions rappelant encore que le contexte budgétaire n’offrait pas de marge de manoeuvre. Il a par contre clairement indiqué souhaiter ouvrir des discussions sur l’application du décret sur les ZUS et l’accueil sans en préciser le cadre.

A propos de l’emploi, il a confirmé les choix budgétaires, tout en énonçant que leur nombre était moins important que lorsque s’appliquait la RGPP (!), mais aussi que la méthode de suppression était différente sans pour autant être capable d’en justifier la poursuite. Ceci signifie donc que la DGFiP connaîtra de nouvelles suppressions d’emplois tout au long du quinquennat.

Enfin sur les missions, il a évoqué l’importance de la démarche stratégique, et s’est uniquement engagé sur l’absence d’impact de l’acte III de la décentralisation sur la DGFIP et ses missions qui, selon ses termes, ne sera pas « malmenée ».

Les organisations syndicales de la DGFiP n’ont pas adhéré à l’essentiel des propos du ministre et se réuniront rapidement pour donner des suites à cette audience qui n’a pas apporté le moindre début de réponse favorable aux revendications des personnels en matière d’emplois et de rémunérations notamment. Elles appellent les agents de la DGFiP à signer massivement le manifeste de l’agent des finances publiques et à participer à la démarche d’Etat Généraux du manifeste qu’elles ont engagée pour porter leurs revendications en matière d’emplois, de moyens financiers, de pouvoir d’achat, de reconnaissance des qualifications, de conditions de travail et de service public.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Actualités...
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:30

 

Les fédérations CFDT, CGT, Solidaires, FO, CFTC/UNSA tiennent à condamner encore une fois ces suppressions que vous déclinez actuellement dans le réseau des délégations d’action . . .


Déclaration liminaire interfédérale au groupe de travail du CNAS du 14 Février 2013

Monsieur le président,

Cette réunion qui fait suite au processus de discussion sur la réorganisation du réseau de l’action sociale intervient dans un contexte de suppression d’emplois dans nos Ministères.

Les fédérations CFDT, CGT, Solidaires, FO, CFTC/UNSA tiennent à condamner encore une fois ces suppressions que vous déclinez actuellement dans le réseau des délégations d’action sociale, suppressions d’autant plus inacceptables que de nouvelles tâches via Chorus doivent être prises en charge.

Pour les fédérations CFDT, CGT, Solidaires, FO, CFTC/UNSA, cela signifie clairement, des dégradations des conditions de vie au travail et une action sociale qui ne répond pas aux besoins de l’ensemble des agents.

A ce stade des discussions, l’ensemble des fédérations vous alerte encore une fois sur la situation des acteurs de l’action sociale qui souffrent actuellement de la réorganisation, des suppressions d’emplois qui se concrétisent et qui isolent certains délégués.

Vous le savez, cette réorganisation s’applique depuis un moment pour eux, alors que nous finalisons les écrits informels sur les missions et les doctrines d’emploi, avant de nous attaquer à la refonte des textes eux-mêmes.

L’ensemble des fédérations tient à souligner l’importance de la saisine du CHS-CT compétent sur ce sujet de la réorganisation. En effet, les surcharges de travail, les risques psycho-sociaux importants qui en découlent nous font dire aujourd’hui l’importance de l’avis qui sera exprimé par le CHS-CT.

Par ailleurs, les fédérations CFDT, CGT, Solidaires, FO, CFTC/UNSA exigent la communication de la répartition des suppressions d’emplois actuelles dans les délégations (départements concernés, date des réintégrations prévues et mesures d’accompagnement de ces réintégrations). 15 ETP cette année qui s’ajoutent aux 15 ETP en 2012.

Cette nouvelle architecture n’est pas neutre sur l’action sociale actuelle, et n’est pas à la hauteur des attentes des agents.

Les agents des Finances ont besoin d’une action sociale de qualité, pour tous, titulaires, non-titulaires, actifs et retraités.

De ce point de vue, les prestations actuelles doivent être consolidées et la réponse aux besoins nouveaux exige la création de prestations nouvelles.

Nous attendons que les Ministres de Bercy apportent des réponses aux revendications des personnels et procèdent à une revalorisation de l’enveloppe budgétaire allouée aux politiques ministérielles d’action sociale.

Paris 14 février 2013

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CDAS - CNAS
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:29

catégorie BA la suite de la lecture des déclarations liminaires, la Présidente a donné un certain nombre de réponses aux différentes questions posées par les organisations syndicales. 

CR_CAPN_no6_kpital_mois_01042013.pdf

 

I - Liste d’aptitude et tableau d’avancement

  Tout d’abord, il n’y a, à ce jour, aucune visibilité sur le nombre d’agents qui pourront bénéficier soit d’une liste d’aptitude soit d’un tableau d’avancement. Le Ministre n’a toujours pas signé le Plan de Qualification Ministériel. Les travaux de la CAPN pour la liste d’aptitude au grade de Contrôleurs commencent le 22 février. Si cette CAPN devait être fixée à une autre date, elle pourrait avoir des conséquences sur le mouvement de mutations.

 

II – CAPL de mutations du 1 avril 2013

Pour les CAPL de mutations FGP qui se déroulent en ce moment, la Direction Générale a rappelé aux départements que les règles nationales s’appliquent aussi à eux. On doit en priorité vider les tableaux existants et procéder à l’interclassement des nouvelles demandes en fonction de l’ancienneté administrative. Les affectations locales doivent aussi respecter les implantations d’emplois du TAGERFIP afin de ne pas bloquer les mouvements de 2014. En effet, à partir de 2014, tous les agents demanderont une mutation sur une RAN(résidence d’affectation nationale) et les affectations (liste d’aptitude, stagiaires lauréats de concours, mutations) se feront selon les vacances d’emplois.

III - Evaluation 2013

Les débats ont aussi porté sur les nouvelles règles de l’évaluation. Il n’existe pas de réduction d’avancement à 3 mois pour 2013. Le recours hiérarchique est obligatoire. Toutefois, ce recours obligatoire se fait par écrit et l’agent a la possibilité de demander, en plus, un entretien avec l’autorité hiérarchique, accompagné ou non par un tiers. Pour la DG, ce recours doit porter essentiellement sur la partie littéraire de l’évaluation et ne doit pas servir à vider la réserve départementale de ses mois de réductions d’ancienneté. Il ne doit pas y avoir de pression sur les agents pour tenir les objectifs fixés pendant l’entretien. Assister à l’entretien n’est pas obligatoire et ne peut pas être sanctionné. Un guide du recours est en cours d’écriture par l’administration.  Tous les élus ont demandé que tous les recours hiérarchiques soient évoqués en CAPL. La DG réserve sa réponse. La CFDT avait déjà demandé lors du groupe de travail sur « l’évaluation » (en mars 2012) que ces recours hiérarchiques soient examinés par les élus en CAPL. Elle était bien la seule des organisations syndicales à le réclamer à ce moment là. Elle se réjouit d’être rejointe par les autres organisations syndicales sur ce sujet.

IV - Bilan de la répartition des réductions-majorations d’ancienneté au titre de 2012 (gestion 2011)

Une fois de plus des anomalies ont été constatées sur le bilan de l’année précédente. Ainsi certains départements se sont « trompés » et se retrouvent avec une consommation de mois supérieure à celle attribuée. D’autres font des réserves départementales trop importantes et pénalisent des agents qui auraient pu bénéficier d’une réduction d’avancement. Au total ce sont 202 mois qui n’ont pas été distribués l’année dernière par les directions locales. Pour 2013, il y aura un suivi par la DG qui évitera la surconsommation de certains départements . Pour les réserves départementales, les consignes sont de garder des mois individuels et non des deux mois afin de satisfaire les réclamations des agents. De plus les réserves doivent se faire dans une limite raisonnable .

Pensez à demander à vos élus ou responsables CFDT de vous aider dans votre recours sur l’évaluation

Les élus CFDT cadre B : , éatrice OBELLIANNE Vincent MAZELLA

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:25

catégorie BBilan de l’évaluation-notation de l’année 2013 (gestion 2012)

B_-_bilan_notation.pdf

 

Madame la Présidente,

La mise en place du nouveau système de l’entretien professionnel à compter de ce 1er janvier 2013, pour l’année de gestion 2012, n’annonce pas vraiment une nouvelle ère de l’évaluation des agents à la DGFiP.

Aujourd’hui la CFDT Finances publiques ne jouera pas de requiem, pour regretter la défunte « notation évaluation » des personnels.

Vous le savez, la CFDT revendique pour tous les agents une carrière linéaire qui ne souffre ni décélération injuste, ni accélération sur des critères très, trop, subjectifs. La CFDT se réjouit de la suppression de l’infantilisante note chiffrée et de l’augmentation des possibilités d’avancement de carrière pour les agents hors échelons terminaux ; notamment concernant la bonification d’un mois pour 50% des agents.

Les agents de la DGFiP, surtout en cette période de gel du point d’indice et alors qu’on leur demande des efforts constants ;devraient bénéficier à hauteur de 90% d’une bonification d’un mois. La bonification, c’est en effet du pouvoir d’achat.

Malheureusement, les agents qui en profiteront ne le seront qu’à hauteur de 70%. La CFDT espère qu’une partie des iniquités disparaitra, notamment celles concernant les agents à temps partiel, ceux qui travaillent dans des services considérés comme moins nobles, ceux qui mutent, ceux qui réussissent des concours etc...

La CFDT Finances publiques sera attentive à la procédure du recours hiérarchique, qui ne doit en aucun cas être un moyen de pression, mais un moment supplémentaire de faire bon droit à la demande d’un agent « oublié » de la bonification.

Le nouveau système commence à aborder la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP). Espérons que cela annonce la fin programmée des listes d’aptitudes au profit des examens professionnels ou de la RAEP.

Vous l’aurez remarqué, la CFDT Finances publiques n’est plus dans le bilan d’un système abandonné, mais déjà dans le combat que ses militants mèneront à la fois sur le terrain des services déconcentrés, et également au niveau national pour une juste reconnaissance du travail de nos collègues des Finances publiques. Pour compléter nos remarques, le retard pris pour l’ouverture de l’application EDEN va entraîner un report du calendrier des opérations d’entretien professionnel qui n’est pas sans conséquence.

En effet , le recul de la date de démarrage en période de congés va poser le problème de présence des uns et des autres pour l’entretien d’évaluation .

De plus les élus de CAPL vont devoir siéger en juillet ou en septembre . Quand vont siéger les élus nationaux ? Allons nous connaître de nouveau des CAPN de réclamations qui s’échelonnent sur deux années ?

Nous finirons cette liminaire par un extrait de la résolution générale proposée au prochain congrès de la fédération des Finances CFDT aux Issambres (83) des 25 au 29 mars 2013 : « La fédération rejette le système actuel, dans lequel seule la note chiffrée disparaîtrait, tandis que le principe de l’évaluation-sanction serait toujours omniprésent. Pour la CFDT, il ne faut conserver que l’entretien - au minimum annuel - entre l’agent et sa hiérarchie directe, car c’est un moment d’échanges, de dialogue et de bilan d’étape, nécessaire pour l’agent et l’ensemble du service. L’opposition de principe de la fédération à tout système d’évaluation-notation n’est pas contradictoire avec la défense individuelle par la fédération des dossiers de recours formulés par les agents. Ce n’est pas parce que l’on est contre un système qu’il faut accepter d’en être victime. »

Vous comprendrez que la CFDT, même si elle reconnaît les avancées du nouveau système, n’y trouve toujours pas la linéarité qu’elle revendique pour tous afin de permettre une très légère augmentation du pouvoir d’achat à tous les agents.

Paris le 15 février 2013

Les élu(e)s CFDT : Béatrice Obellianne, Vincent Mazella

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 19:13

Qui peut aujourd’hui sérieusement s’étonner que l’Etat ne soit pas en mesure de prévenir les dérives que nous connaissons dans certains secteurs agroalimentaires et qui auront des conséquences négatives pour toute la filière et pour l’économie française ?

Qui peut aujourd’hui sérieusement s’étonner que l’Etat ne soit pas en mesure de prévenir les dérives que nous connaissons dans certains secteurs agroalimentaires et qui auront des conséquences négatives pour toute la filière et pour l’économie française ?

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), seule administration en charge de la protection générale des consommateurs, a vu ses moyens fortement réduits et son organisation mise à mal.

Ainsi, entre 2010 et 2012, les effectifs de la CCRF ont diminués de plus de 9 %, soit près de 300 agents en moins sur le terrain. De plus, la réforme de l’Etat a conduit à l’éclatement des structures de la DGCCRF entre directions régionales (DIRECCTE) et directions départementales (DD(CS)PP), sans lien hiérarchique entre elles, ce qui ne favorise pas un travail en réseau efficace.

Au contraire, cela conduit, comme l’a constaté la Directrice Générale de la CCRF, à une baisse du nombre de contrôles (-15 %) entre 2010 et 2012 supérieure à celle des effectifs (-9 %).

De plus, la diminution des effectifs a conduit dans certains départements à confier les contrôles d’hygiène et de protection du consommateur dans le secteur de la viande à un seul agent alors que ces missions, assurées par des services autrefois distincts, ne poursuivent pas les mêmes objectifs. Et cela conduit globalement à la baisse de la qualité du service rendu au public.

Si le maintien des effectifs pour 2013 annoncé par le Ministre de la consommation Benoît Hamon est une nouvelle enfin encourageante, nous attendons du gouvernement qu’il comprenne la nécessité d’une DGCCRF forte et unie, rattachée au Ministre de l’économie.

Nous espérons, alors que nos collègues sont en train d’enquêter chez les opérateurs, que cette situation sera l’occasion d’une prise de conscience de la part du Premier Ministre de la nécessité de revenir à une administration régalienne forte et unique afin de protéger les consommateurs et les intérêts économiques de tous.

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Actualités...
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 17:23

RESULTATS D'ADMISSIBILITE DU CONCOURS EXTERNE DE CONTROLEUR DES FINANCES PUBLIQUES
ORGANISE AU TITRE DE L'ANNEE 2013

Nombre de candidats déclarés admissibles : 460
L'épreuve orale d'admission se déroulera à Paris du 8 au 12 avril 2013

NOM / PRENOM DIRECTION
BREXEL ALEXANDRA DDFIP COTES-ARMOR
  SCHLIENGER CHRISTIAN DDFIP COTES-ARMOR
GAN THIBAUT DDFIP FINISTERE
LINDERME NICOLAS DDFIP FINISTERE
SCHLIENGER CHRISTIAN DRFIP ILLE-VILAINE
BLONDEAU JULIEN DRFIP ILLE-VILAINE
BEDFER ISABELLE DRFIP ILLE-VILAINE
BOUTEILLER ELODIE DRFIP ILLE-VILAINE
BRIFFAUT VALERIE DRFIP ILLE-VILAINE
DELORME YANN DRFIP ILLE-VILAINE
DOMNESQUE LUC DRFIP ILLE-VILAINE
FRANCO MAXIME DRFIP ILLE-VILAINE
LADAN ERWAN DRFIP ILLE-VILAINE
LEROY JULIEN DRFIP ILLE-VILAINE
LIZE VINCENT DRFIP ILLE-VILAINE
LOTON FLORIAN DRFIP ILLE-VILAINE
POIRIER EMMANUEL DRFIP ILLE-VILAINE
ROMAGNE EVANE DRFIP ILLE-VILAINE
VANMAERCKE CELINE DRFIP ILLE-VILAINE
GIRY EMILIE DDFIP MORBIHAN
GUILLERME ANTOINE DDFIP MORBIHAN
NICOLIE ANGELIQUE DDFIP MORBIHAN
PERESSE JONATHAN DDFIP MORBIHAN
Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Concours et QCM
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 17:07
Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans Carrières - Indemnités - Mutations
commenter cet article

Au sommaire du blog

1 Actualités 1 CAP Locales 1 CAP Nationales 1 Pratiques
1 Ailleurs en France 1 CHS 1 Document Unique 1 Vu dans la presse
1 Ailleurs dans le monde 1 CDAS 1 Infos Sociales 1 Vu dans les Jo
1 Calendrier 1 Carrières 1 Informations légales 1 Vidéos
1-Retour-Accueil.png CTP    

Rechercher

Plus, plus et encore plus !

Plus Elus CFDT en CAPC

Plus Décret CHS

Plus Guide Acmo

Plus Simulateur pensions

Plus Droits et démarches

Plus Les responsables CFDT

Plus Mentions légales

Archives

Nos vidéos CFDT

Les vidéos de la CFDT à regarder de
chez vous, une fois libre des contraintes
de l'intranet DGFIP

Nos liens sur le web...

Lien CFDT Confédération (2)

Lien CFDT Fédération Fiannces(2)-copie-1

Lien CFDT Fiannce Publiquess(2)

Lien CFDT Fonctionnaires 2

Lien CFDT Cadres

Vive l'impot

button.png