Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 10:12

http://www.cfdt-finances.fr/local/cache-vignettes/L100xH84/arton5284-74cef.jpgMouvement C2 C3 du deuxième semestre 2014

Lors des déclarations liminaires, il est de tradition de faire un point sur le climat social de la DGFiP en particulier mais aussi général.

Aujourd’hui, toutefois, hormis pour rappeler que des élections ont eu lieu récemment, et qu’une action sociale d’envergure est prévue pour le 15 mai, nous concentrerons nos propos sur le climat délétère de l’encadrement au sein de la DGFiP.

 

140428-lim_CFDT_c2-c3.pdf

Sous couvert de défense de l’avenir et des carrières (des uns, mais aussi des autres) ce qui en soit est louable et même souhaitable, on assiste depuis quelque temps à des dérives d’un autre temps, que l’administration centrale n’a pas su, pu ou voulu prévenir depuis le début de la fusion. C’est aussi cette responsabilité que nous voulons dénoncer.

Point de jour ne passe sans que des associations ou collectifs à la légitimité incertaine, parfois soutenus, sinon téléguidés en sous-main, à moins que ce ne soit l’inverse, ne se croient autorisés à produire des « analyses » caricaturales, tendancieuses, en tout cas indignes des populations censées être représentées.

Pot de miel ici, Tartuffe là, appel vibrant au grand soir ailleurs (on sera d’ailleurs attentif à l’impact sur la participation au mouvement du 15 mai), mépris affiché à l’égard de telle catégorie de cadre qui n’aurait pour seule qualité que de vieillir, tel est désormais le quotidien de l’encadrement.

Faire le pari de l’intelligence des cadres, dépasser les intérêts bassement mercantiles (surtout en ce moment), éviter d’exacerber les antagonismes ne semblent plus faire partie des priorités d’une frange importante de l’encadrement.

Les parcours (carrière courte, carrière longue), les choix de carrière (mobilité géographique ou pas) des uns et des autres ne peuvent être réduits à des postulats binaires et parfois haineux.

Tous les cadres de la DGFiP y ont leur place quels que soient leur ex-filière ou leur grade.

Nous aimerions être certains que l’administration centrale saura percevoir la gravité du mal qui la ronge de l’intérieur et prendre les mesures qui s’imposent.

Cet état d’esprit est aussi la résultante, même si cela ne saurait constituer une excuse, d’une dégradation des mesures catégorielles avec pour conséquence visible une réduction drastique des taux de promotion (promus/promouvables), d’un manque de moyens, qui tend à devenir une absence de moyens, tant humains que matériels, nous citerons, par exemple, des postes informatiques neufs, mais avec des écrans à la taille incompatible avec les applications utilisées.

Quant à la CAP qui nous occupe, pour la dernière fois avec les règles actuelles :

Nous commencerons cette partie en notant, avec satisfaction, une amélioration sensible des documents fournis lors de la phase de consultation, ainsi que le moment où nous avons pu en disposer.

Les équipes du bureau RH1B doivent en être remerciées, ainsi que de leur qualité d’écoute, face aux nombreuses questions ou sollicitations dont ils ont fait l’objet. Toutefois, nous déplorons une liste de candidats qui continue à englober les participants au mouvement C1, l’absence de rapport à la CAP et les données statistiques qui vont avec.

Nous avons également relevé positivement :

- l’évolution, ou plus exactement le retour aux pratiques antérieures, concernant les modalités d’application de la priorité pour rapprochement de conjoint ;

- de disposer de la liste des postes gelés, même si nous ne retrouvons pas tous les postes attendus.

Enfin, nous vous rappelons la nécessite pour les élus de disposer, enfin, de la liste des collègues qui sont sur un poste qui ne correspond pas à leur grade, IdivCN sur un poste C2 ou IdivHC sur un poste C3 voire C4, afin d’avoir une plus grande lisibilité.

Nous illustrerons d’ailleurs cette demande à travers l’évocation de dossiers au cours de nos travaux et, notamment, des priorités accordées a priori, sinon de manière aléatoire du moins fluctuante.

Cette situation, hautement inconfortable pour les collègues qui y sont confrontés, peut être source de dépit, du sentiment d’être exploité et/ou d’angoisse, tout en bloquant le système par ailleurs, promotions et fluidité du parcours (sujet qui devrait être abordé lors de la prochaine RTA).

Nous voudrions également revenir sur le nombre important de postes restant vacants, à tel point qu’un appel complémentaire a dû être lancé.


Partager cet article

Repost 0
Published by CFDT Finances Publiques du Finistère - 29 - - dans CAP Nationales
commenter cet article

commentaires

Au sommaire du blog

1 Actualités 1 CAP Locales 1 CAP Nationales 1 Pratiques
1 Ailleurs en France 1 CHS 1 Document Unique 1 Vu dans la presse
1 Ailleurs dans le monde 1 CDAS 1 Infos Sociales 1 Vu dans les Jo
1 Calendrier 1 Carrières 1 Informations légales 1 Vidéos
1-Retour-Accueil.png CTP    

Rechercher

Plus, plus et encore plus !

Plus Elus CFDT en CAPC

Plus Décret CHS

Plus Guide Acmo

Plus Simulateur pensions

Plus Droits et démarches

Plus Les responsables CFDT

Plus Mentions légales

Archives

Nos vidéos CFDT

Les vidéos de la CFDT à regarder de
chez vous, une fois libre des contraintes
de l'intranet DGFIP

Nos liens sur le web...

Lien CFDT Confédération (2)

Lien CFDT Fédération Fiannces(2)-copie-1

Lien CFDT Fiannce Publiquess(2)

Lien CFDT Fonctionnaires 2

Lien CFDT Cadres

Vive l'impot

button.png